Sortir à Lyon
Partager cet article :

Saint-Clair juste en face de Tête d’Or

Il n’y a pas que le Parc de la tête d’Or dans la vie lyon­naise en plein air qu’il nous reste. Pour chan­ger, vous pouvez toujours enjam­ber le Rhône par la passe­relle de la Paix pour abou­tir au parc Saint-Clair, juste en face, de l’autre côté du fleuve. Il a suffi­sam­ment de déni­velé pour plaire aux spor­tifs, est suffi­sam­ment spacieux pour y trou­ver votre coin de tranquillité et a, lui aussi, plus modes­te­ment, sa rose­raie et ses fleurs plan­tées tout au long des allées, grâce au paysa­ger Alain Provost. De larges espaces verts permettent de se prome­ner en famille et des bancs avec vue permettent aux plus âgés de faire leur halte mati­nale ou vespé­rale, en retrou­vant enfin un coin de natu­re… En prime, vous traver­se­rez un des plus beaux ponts récents de Lyon avec celui de Raymond Barre : la passe­relle de l’au­tri­chien Diet­mar Feich­tin­ger avec ses doubles accès piétons en courbe, selon si vous voulez passer par le haut ou par le bas de la colline. Un plai­sir modeste mais certain. De l’air et de la nature à votre portée, dispo­nibles à toute heure, tous les jours, ça fait du bien !

La Passe­relle de la Paix, de nuit, enjam­bant le Rhône depuis la Cité inter­na­tio­nale.

Parc Saint-Clair, en face du Parc de la Tête d’Or, au pied de Caluire. Ouvert tous les jours à toute heure.

La tartuf­fe­rie des salles de spec­tacle

Nous aussi, on y a cru. On vous avait concocté un numéro de décembre truffé des belles expos, des beaux films, de spectacles même et de vacances sous la neige. On pensait que c'était ça, sauver Noël (à lire ici pour vous détendre). Que nenni. Macron et son Mini-moi Castex en ont ...

Fait d’hi­ver en Lozère

Le dernier film du réalisateur de Harry, un ami qui vous veut du bien, sorti en catimini à la toute fin de 2019, est bien trop original pour qu'on ne vous le conseille pas, aujourd'hui qu'il débarque sur Canal +... Mais Seules les bêtes est aussi suffisamment inabouti pour qu'on ...

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...

La comé­die humaine, cama­rade

Elles ne sont pas légion les comédies politiques au café-théâtre. Elles sont encore moins nombreuses à éviter l'écueil du poujadisme (tous pourris), comme du bashing de circonstance (gilets jaunes, anti-Macron ou désormais anti-Verts primaires). C'est ce que réussissent Antoine D...

Lionel Sabatté, atten­tion fragile

Enfin ! Ça faisait trois mois qu’on trépignait en attendant de pouvoir vous parler de la nouvelle exposition de la Fondation Bullukian, visitée quelques jours juste avant le confinement. Après un dégât des eaux qui a retardé sa réouverture, la Fondation accueille de nouveau le pu...