Sortir à Lyon
Partager cet article :

Luchini au bord du lac d’An­necy


Strea­ming gratuit. Qu’on soit bien d’ac­cord : le début du Genou de Claire d’Eric Rohmer se mérite, avec une actrice senten­cieuse dont on comprend à peine le texte qu’elle doit pronon­cer et qui appa­rem­ment n’avait pas encore appris à jouer si elle l’a fait depuis (on taira son nom par charité, et de toute façon, tout le monde l’a oubliée). Mais Le Genou de Claire est un film mythique. D’abord parce que les bords du lac d’An­necy n’ont jamais été aussi bien filmés ; la lumière et la couleur de la photo signées Nestor Almen­dros vous feront partir en voyage au bord de l’eau sans bouger de votre fauteuil, et c’est déjà beau­coup. Ensuite parce que l’éro­tisme de la scène qui donne son titre au film vous donnera immé­dia­te­ment l’en­vie de vous propo­ser pour aller cueillir des fruits auprès des agri­cul­teurs locaux, à défaut de pouvoir (encore) cares­ser des genoux. Enfin, vous y verrez la première appa­ri­tion au cinéma d’un certain Fabrice Luchini, en train d’ex­pliquer ce qu’est l’amour au bord du lac, avec déjà, sa narra­tion irré­sis­tible. Quand nous l’avons rencon­tré en septembre dernier pour Alice et le Maire, 50 ans après, il s’en souve­nait parfai­te­ment, en se sentant toujours très proche de cet érotisme des mots propre au XVIIIe siècle que véné­rait le réali­sa­teur : «  J’aime le plai­sir du texte plus que la violence de la révo­lu­tion, c’est mon côté conser­va­teur. » Il a toujours su gré à Eric Rohmer d’avoir donné sa chance à ce jeune homme un peu effé­miné et pas comme les autres. La suite lui a à l’évi­dence donné raison. La rencontre au sommet entre un des plus grands réali­sa­teurs français et Luchini est visible sur Arte, jusqu’au mois d’oc­tobre. Autant dire que vous allez pouvoir en jouir encore long­temps…

Le Genou de Claire d’Eric Rohmer avec Fabrice Luchini et Jean Claude-Brialy, tourné au lac d’An­necy est visible gratui­te­ment sur Arte << ici >>.

La tartuf­fe­rie des salles de spec­tacle

Nous aussi, on y a cru. On vous avait concocté un numéro de décembre truffé des belles expos, des beaux films, de spectacles même et de vacances sous la neige. On pensait que c'était ça, sauver Noël (à lire ici pour vous détendre). Que nenni. Macron et son Mini-moi Castex en ont ...

Fait d’hi­ver en Lozère

Le dernier film du réalisateur de Harry, un ami qui vous veut du bien, sorti en catimini à la toute fin de 2019, est bien trop original pour qu'on ne vous le conseille pas, aujourd'hui qu'il débarque sur Canal +... Mais Seules les bêtes est aussi suffisamment inabouti pour qu'on ...

Le boom des librai­ries indé­pen­dantes

L'exception culturelle, ce sont elles. Alors que le cinéma ou les musées enregistraient sur 2019 une perte de fréquentation abyssale de l'ordre de – 70 %, les librairies, elles, se maintenaient autour de – 3% de moyenne au niveau national. Une forme de stabilité déjà inespérée, m...

A l’aise, la Taren­tai­se…

Rando facile, hameau montagnard aux chalets anciens du XVIIIe ou lacs aux eaux diaphanes reflétant le ciel, tout est beau en Haute Tarentaise ! Entre glaciers, cols et sommets, c'est une vallée qui a su conserver son empreinte sauvage. Une rando des plus faciles vous conduira ver...

Les Gorges de la Loire au grand air

Séparé de Saint-Étienne dont il fait pourtant partie, Saint-Victor-sur-Loire est le point de départ idéal pour explorer les Gorges de la Loire. Bordé par le grand fleuve, le Lizeron et le lac de Grangent, où se trouve un port de plaisance, ce charmant village aux maisons de pierr...