Sortir à Lyon

Les yeux dans les Bleues

Les Fenottes viennent d’en­trer dans la légende avec leur 7e Coupe d’Eu­rope, et Les Joueuses, en pré-sortie dans la région le 2 septembre, tombe à pic : pour son 6e film, la docu­men­ta­riste Stépha­nie Gillard a suivi les joueuses de l’Olym­pique Lyon­nais au jour le jour pendant la saison 18–19, dans l’at­tente, déjà de leur nouveau trophée. C’est le prin­ci­pal défaut du film : se conten­ter de suivre les événe­ments avec une certaine paresse de montage qui ne devrait pas forcé­ment fasci­ner un public exté­rieur au foot­ball fémi­nin (entrées, sorties de vestiaire, séquences plates de match…). Heureu­se­ment, le film est plus inté­res­sant lorsqu’il aborde la trans­mis­sion et raconte la profes­sion­na­li­sa­tion d’un sport en pleine émer­gence, mais qui a été long­temps ignoré, faisant les frais d’une image sociale éculée de la femme. Un sujet de société passion­nant, même si Stépha­nie Gillard a choisi de lais­ser hors champ les rela­tions hors foot­ball ou avec le staff du club, pour mieux rester focus sur les joueuses.

La légende Wendie Renard en plein entrai­ne­ment au Grou­pama Stadium.

Le film vaut alors avant tout pour ses témoi­gnages. Comme celui de la galloise Jessica Fish­lock, au massage, expliquant qu’elle avant tout en quête de respect et de consi­dé­ra­tion, avant même de reven­diquer une égalité de trai­te­ment finan­cier avec les hommes ; ou l’échange savou­reux de la reine Wendie Renard, qui avait débuté avec la profes­sion­na­li­sa­tion du foot fémi­nin, se consi­dé­rant déjà comme une vété­rane (en pleine forme), atten­tive à passer le relais pour que les choses conti­nuent de progres­ser. C’est bien le bataille sociale d’être une femme libre et de jouer comme ça lui plaît qui est eu cœur de ce docu­men­taire bien­venu.

Les Joueuses #paslà­pour­dan­ser de Stépha­nie Gillard. Docu­men­taire (Fr, 1h28). Sortie le 9 septembre. Pré-sortie dans les ciné­mas Pathé de Lyon le 2 septembre.

Avant-premières :

Mercredi 2 septembre à 20h au Pathé Vaise, Lyon 9e, en présence de la réali­sa­trice Stépha­nie Gillard, de la produc­trice Julie Gayet et des joueuses de l’OL. Réser­va­tions << ici  >>.

Jeudi 3 septembre à Pelus­sin au CinéPi­lat. Vendredi 4 septembre à Saint-Martin-en-haut au Ciné Para­diso.

Toute la tour­née en Auvergne Rhône-Alpes << ici >>.

Ondine, le plus beau film de la rentrée

Tous ses films parlent d'amour, mais en parlent comme aucun autre. Dans Transit, Christian Petzold mettait en scène sans prévenir un court récit de 1940 dans le monde d'aujourd'hui, comme si tous les enjeux de la Seconde Guerre mondiale (réfugiés, persécution, Résistance) venaien...

J’ai perdu mon corps : c’est long, c’est court

Dessin animé. C’est un premier film d’animation, conçu dans les studios villeurbannais du pôle Pixel, qu’on aurait aimé plus aimer… La variété de palettes de ce dessin animé pas comme les autres fait montre d’un sens esthétique incontestable quand il s’agit d’aborder les paysages...

Quand Stefan Zweig était à Lyon

Lecture. On le sait peu, mais l’auteur du Joueur d’échecs et de Vingt-quatre heures de la vie d’une femme s’est intéressé de près à l’une des pages les plus sanglantes de l’histoire lyonnaise. Dans son recueil de nouvelles La Confusion des sentiments et autres récits, traduites p...