Sortir à Lyon
Partager cet article :

Les Eter­nels de Chloe Zhao, aliens contre super-héros

C’est bon, on peut conti­nuer à rouler au diesel. Le réchauf­fe­ment clima­tique n’est pas d’ac­tua­lité puisque la Terre devrait être anéan­tie sous peu par un être suprême qui vit dans l’es­pace. Arishem, un géant dont les yeux ressemblent à six phares anti­brouillard, a le pouvoir de créer des planètes, mais aussi de les détruire. On saura à la fin quel est son but, car il y a une conspi­ra­tion inter­ga­lac­tique dont Bill Gates n’est même pas partie prenante. Pour l’heure, dix super-héros d’ori­gine extra­ter­restre, créés par Arishem, sont char­gés de proté­ger l’hu­ma­nité contre des super préda­teurs repti­liens aliens, assez actifs à l’Âge de fer, mais qui ont disparu. Ces Éter­nels, qui comme leur nom l’in­dique, ont le temps de voir venir, s’em­ploient aussi à faire progres­ser les humains en leur appor­tant peu à peu des inven­tions.

Phas­tos ou l’in­ter­sec­tion­na­lité faite Holly­woo­dien­ne…

Noir, gay et brico­leur

Ainsi, ils ont créé Baby­lone. Quant à la char­rue, elle ne découle pas du bon sens paysan, mais de Phas­tos le super-héros noir, brico­leur et gay. Depuis 7 000 ans, on a l’im­pres­sion d’avoir progressé, mais ce sont des extra­ter­restres en tenue fitness qui ont inventé l’eau chaude et le fil à couper le beurre. Bref, les reptiles reviennent, ce qui permet à chaque héros d’ex­hi­ber ses pouvoirs : tours d’illu­sion, ultra-vitesse, fulgu­ro­poing dans le museau, yeux rayons laser comme Super­man, Ange­lina Jolie en amazone blon­de… Outre des problèmes de société — comment récon­ci­lier un couple après 5 000 ans de vie commune, pourquoi Dieu est-il méchant —, il y a de bons moments d’ac­tion, notam­ment quand les héros se castagnent entre eux comme dans Secret Story 10. C’est déjà ça. F.M.

Les Eter­nels de Chloe Zhao (EU, 2h36) avec Richard Madden, Gemma Shan, Ange­line Jolie, Salma Hayek, Brin Tyree Henry… Sorti depuis le 3 novembre.

On a vu le nouveau Almo­do­var, Madres para­le­las

Revoilà un Pedro Almodovar plutôt en bonne forme malgré une excentricité plus contenue, avec ses couleurs franches, ses destinées de femmes fortes et bien-sûr son actrice fétiche, Penélope Cruz. Après Douleur et Gloire, son dernier film en forme d'autobiographie masculine, le réa...

Le Diable… le film iranien qui défie la censure

Le réalisateur d’Un Homme intègre (2017) a tourné quatre histoires reliées par un même thème : assumer une responsabilité individuelle dans un régime totalitaire. Ou comment défier la censure en tournant en Iran à la façon d’un court- métrage, alors que la peine de mort ne cesse ...

La Fièvre de Petrov, le nouveau coup de folie de Sere­bren­ni­kov

Il nous a mis la fièvre pendant des heures, Kirill Serebrennikov avec La Fièvre de Petrov, son dernier film. Ou plus exactement, pendant les 2h30 que dure cette balade métaphysique aux côtés de Petrov, dessinateur de BD sacrément grippé, ce qui ne l'empêche pas de boire des coups...