Sortir à Lyon
Partager cet article :

House of Gucci, le nouveau Ridley Scott en satire féroce

G_05147_R Adam Driver stars as Maurizio Gucci and Lady Gaga as Patrizia Reggiani in Ridley Scott’s HOUSE OF GUCCI A Metro Goldwyn Mayer Pictures film Photo credit: Fabio Lovino © 2021 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved.

Deux mois à peine après la grande fresque du Dernier duel (lire notre critique) , Ridley Scott montre toute l’éten­due de son talent en chan­geant tota­le­ment de registre, pour une farce sur l’em­pire Gucci, qui frise le bon goût sans jamais y tomber. Car il s’agit bien d’une satire, menée tambour battant sur un best of des plus grands tubes des années 80–90, de Milan à New York. Déca­dence à tous les étages mais point de gran­deur dans cette famille d’idiots et de monstres froids, portés par deux oncles haut en couleurs qui vont répar­tir l’hé­ri­tage : Jeremy Irons, distant et mali­cieux et un Al Pacino en grande forme, chaleu­reux mais bien­tôt floué…

Adam Driver et Lady Gaga, couple ciné­ma­to­gra­phique parfait

Le luxe n’est qu’ap­pa­rence et la famille une malé­dic­tion. En mora­liste désin­volte, Ridley Scott filme l’his­toire vraie de cette parve­nue mariée à un fils resté à part, avec un cynisme à la fois résolu et amusé, de la première passion de ce jeune homme un peu trop intro­verti à la haine de classe quand l’em­pire s’ef­fon­drera autour da la pronon­cia­tion du divorce. Le couple ciné­ma­to­gra­phique entre une Lady Gaga toujours aussi à l’aise, navi­guant entre beauté et laideur, racines popu­laires et ambi­tion lucide, et un Adam Driver énig­ma­tique, toujours en retrait mais restant le fils le plus orgueilleux de la famille, fonc­tionne parfai­te­ment. C’est ce qui fait tout le sel de ce soap opera ciné­ma­to­gra­phique parfait pour un samedi soir, ne prenant jamais la tragé­die fami­liale au sérieux, et main­te­nant pour autant en perma­nence ses acteurs dans l’am­bi­va­lence, jusque dans les seconds rôles (avec notam­ment notre Camille Cottin natio­nale). L’iro­nie de la BO jusqu’au moment du procès final en est la plus parfaite illus­tra­tion.

House of Gucci de Ridley Scott (EU-Can, 2h37) avec Adam Driver, Lady Gaga, Al Pacino, Jeremy Irons, Jared Leto… Sortie le 24 novembre.

Ridley Scott sur le tour­nage de House of Gucci (Fabio Lovini pour la Metro). Il est désor­mais en train de tour­ner Napo­léon avec Joaquin Phoe­nix.

Tori et Lokita, le nouveau film déce­vant des Dardenne

Il y a toujours de belles choses dans un film des frères Dardenne. Comme ici le premier gros plan sur Lokita (Joely Mbundu) ou Pablo Schils, gamin au vélo inoubliable alors que les réalisateurs belges reviennent au sujet de La Promesse : la famille et l’immigration. Comme toujour...

Dahmer, la snuff série gay la plus vue de Netflix

Tu m'étonnes que tout le monde regarde ! Voyeuriste, sordide, malaisant, mais aussi incroyablement bien interprété et mis en scène (même Gregg Araki a mis la main à la pâte pour un épisode !), Dahmer, monstre, L'Histoire de Jeffrey Dahmer, est un véritable phénomène... assez impr...