Sortir à Lyon
Partager cet article :

Elle l’adore, succès surprise avec Sandrine Kiber­lain sur Netflix

Mère de famille un tanti­net mytho­mane, Muriel accepte de cacher le corps de la compagne de son idole, le chan­teur Vincent Lacroix, tuée par acci­dent un soir de dispute. Mais menteuse malgré elle, pas sûr qu’elle exécute le plan tel qu’il était prévu en faisant route vers la Suis­se… Fille de Julien Clerc et de Miou-Miou à la ville, Jeanne Herry s’y connaît en idole et reprend la rela­tion fan/artiste du Jean-Philippe avec Fabrice Luchini, dans lequel elle faisait une appa­ri­tion, en le tirant vers le polar.

Laurent Lafitte en sosie de Julien Clerc dans Elle l’adore.

Être fan

C’est toute la limite de cette comé­die noire: n’as­su­mant pas assez la folie de son héroïne, le film s’em­bourbe un peu trop dans une enquête peu crédible, doublée maladroi­te­ment par un couple d’enquê­teurs eux aussi en pleine crise conju­ga­le… Elle l’adore est pour­tant un premier film origi­nal et
atta­chant (Jeanne Herry réali­sera par la suite le très beau Pupille), diri­geant magni­fique­ment ses acteurs (Muriel Mayette est excep­tion­nelle en second rôle), et réus­sis­sant de très beaux dialogues (la scène du commis­sa­riat, irré­sis­tible).

Sandrine Kiber­lain, l’art de l’am­bi­guïté dans la comé­die.

Sadrine Kiber­lain au sommet de son art

Mais c’est évidem­ment la mytho­ma­nie de Muriel, incar­née par une Sandrine Kiber­lain, une fois de plus au sommet de son abat­tage tranquille, qui emporte le morceau. Quitte à délais­ser un peu en cours de route le person­nage de Laurent Lafitte (acteur pas toujours inspiré comme lors de son dernier film, L’Ori­gine du monde), parfait sosie de Julien Clerc.

Elle l’adore de Jeanne Herry (2014, Fr, 1h45) avec Sandrine Kiber­lain, Laurent Laffite, Muriel Mayet­te… Actuel­le­ment sur Netflix.

Avec Violent night, le Père Noël ne fait pas de cadeau

Le Père Noël n’y croit plus trop. Il boit bière sur bière dans un bar, fustigeant les enfants sur-consuméristes (non, pas vous...) qui vont jusqu’à réclamer de l’argent liquide. Il pense même raccrocher sa hotte, quand il se retrouve confronté à une prise d’otages dans une famill...

Le Torrent, nouveau nanar d’Anne Le Ny malgré André Dusso­lier

Quitte à voir un film pépère, autant qu'André Dussollier soit dedans... C'était ce qu'on s'était dit en allant voir Le Torrent d'Anne Le Ny, sans avoir qu'il n'arriverait qu'à la moitié du film pour un second rôle parfait comme d'habitude, mais un second rôle seulement... Celui d...