Sortir à Lyon
Partager cet article :

Elle l’adore, succès surprise avec Sandrine Kiber­lain sur Netflix

Mère de famille un tanti­net mytho­mane, Muriel accepte de cacher le corps de la compagne de son idole, le chan­teur Vincent Lacroix, tuée par acci­dent un soir de dispute. Mais menteuse malgré elle, pas sûr qu’elle exécute le plan tel qu’il était prévu en faisant route vers la Suis­se… Fille de Julien Clerc et de Miou-Miou à la ville, Jeanne Herry s’y connaît en idole et reprend la rela­tion fan/artiste du Jean-Philippe avec Fabrice Luchini, dans lequel elle faisait une appa­ri­tion, en le tirant vers le polar.

Laurent Lafitte en sosie de Julien Clerc dans Elle l’adore.

Être fan

C’est toute la limite de cette comé­die noire: n’as­su­mant pas assez la folie de son héroïne, le film s’em­bourbe un peu trop dans une enquête peu crédible, doublée maladroi­te­ment par un couple d’enquê­teurs eux aussi en pleine crise conju­ga­le… Elle l’adore est pour­tant un premier film origi­nal et
atta­chant (Jeanne Herry réali­sera par la suite le très beau Pupille), diri­geant magni­fique­ment ses acteurs (Muriel Mayette est excep­tion­nelle en second rôle), et réus­sis­sant de très beaux dialogues (la scène du commis­sa­riat, irré­sis­tible).

Sandrine Kiber­lain, l’art de l’am­bi­guïté dans la comé­die.

Sadrine Kiber­lain au sommet de son art

Mais c’est évidem­ment la mytho­ma­nie de Muriel, incar­née par une Sandrine Kiber­lain, une fois de plus au sommet de son abat­tage tranquille, qui emporte le morceau. Quitte à délais­ser un peu en cours de route le person­nage de Laurent Lafitte (acteur pas toujours inspiré comme lors de son dernier film, L’Ori­gine du monde), parfait sosie de Julien Clerc.

Elle l’adore de Jeanne Herry (2014, Fr, 1h45) avec Sandrine Kiber­lain, Laurent Laffite, Muriel Mayet­te… Actuel­le­ment sur Netflix.

Night­mare Alley, le nouveau film ciné­vore de Guillermo Del Toro

La reconstitution historique, superbe, indique la période. Mais la phrase « il paraît que le Chleuh qui ressemble à Charlie Chaplin a envahi la Pologne » ne laisse plus de doute : nous sommes en septembre 1939. On se plaint aujourd’hui du climat, mais à cette période il pleuvait ...

Anthony Hopkins, « Father » à Oscars, nouveau sur Canal plus

C’est ce que les anglo-saxons appellent un “vehicle”. Un film tout entier construit autour d’une star, en l’occurrence Anthony Hopkins, le seul acteur avec lequel on peut passer 1h40 au ralenti dans une chambre sans s’ennuyer. Le personnage de The Father, premier film de Florian ...

Night­mare Alley, le nouveau film inter­mi­nable de Guillermo del Toro

C’est toujours embêtant quand l’aboutissement d’un film de 2h30 n’intervient qu’à la toute fin, dans une dernière scène, heureusement splendide. Avant, il vous faudra être (très) patient pour faire dix fois le tour d’une fête foraine des années 40, certes avec une Rooney Mara arc...