Sortir à Lyon
Partager cet article :

L’En­nemi, le nouveau film avec Jéré­mie Renier en assas­sin poten­tiel

Un visage radieux appa­raît sur la plage d’Os­tende. C’est celui d’Alma Jodo­rowski. Cheveux gomi­nés et veines tendues, hagard pendant presque tout le film, Jéré­mie Renier part la rejoindre, pour “s’ex­pliquer”. Ils font l’amour crûment. Elle est sa maîtresse, il est un homme poli­tique belge connu, jaloux au premier coup de fil lorsqu’il la surprend dire des mots doux à quelqu’un d’autre. Elle sera retrou­vée morte, la tête dans un sac en plas­tique, sans que personne ne puisse expliquer ce qu’il s’est passé.

Alma Jodo­rowski sur la plage d’Os­tende.

Une femme dispa­raît

Après Noces, Stephan Stre­ker s’ins­pire d’un nouveau fait divers, l’af­faire Wesphael, qui avait défrayé la chro­nique en Belgique en 2013, en se déta­chant des faits pour mieux entrer dans la tête de son person­nage dans une forme de polar psychique. L’en­nemi, c’est lui, et après Alba­tros, Renier est une nouvelle fois impres­sion­nant dans cette parti­tion d’ac­teur excep­tion­nelle. Mais à force d’ex­ploi­ter une à une les pistes dans un récit diffracté sans en privi­lé­gier aucune, Stre­ker oublie d’as­seoir la maîtrise qu’il a de la fiction sur un véri­table enjeu. Les seconds rôles semblent alors bien inutiles : faire un polar abstrait à partir d’une histoire vraie finit en impasse, même si le film ne manque pas par ailleurs de quali­tés ciné­ma­to­gra­phiques.

L’En­nemi de Stephan Stre­ker (Bel, 1h45) avec Jéré­mie Renier, Alma Jodo­rowski, Félix Mari­taud, Emma­nuelle Bercot… Sortie le 26 janvier.

The North­man, un film bête comme un Viking !

On avait bien aimé The Lighthouse, le précédent film de Robert Eggers. On avait peut-être eu tort... Parce qu'à vouloir s'intéresser à la légende d'Amleth, ours et loup", ancêtre du Hamlet élisabéthain voulant venger son père en trucidant son oncle, le moins qu'on puisse dire, c'...