Sortir à Lyon

Lévi-Strauss en carton-pâte

Cathe­rine Deneuve, Vincent Dedienne et Jona­than Cohen dans une même comé­die au fin fond de la jungle, voilà qui promet­tait d’être aussi casse-cou que réjouis­sant… et ça fonc­tionne! Un pied dans l’ab­surde, l’autre dans le film de jungle, ce tout premier long-métrage d’un duo de jeunes réali­sa­teurs prend le film d’aven­ture à rebrousse-poil en racon­tant les tribu­la­tions d’un jeune anthro­po­logue naïf qui découvre qu’une tribu indienne dispa­rue s’est trans­for­mée en bande de cher­cheurs d’or junkies et accrocs à la junk food…  

Cathe­rine Deneuve, mère castra­trice à la recherche de son fils

S’ins­pi­rant aussi bien d’OSS 117 que de la veine absurdo-fantai­siste d’un certain cinéma français qui n’ar­rête pas de faire des petits (on pense bien-sur à La Loi de la jungle de Peretjatko), cette Terrible Jungle réus­sit à main­te­nir un déli­cat équi­libre comique grâce à des dialogues bien écrits et toujours désta­bi­li­sants mais qui évitent le sérieux intello d’un Quen­tin Dupieu: certes, le scéna­rio tourne en déri­sion la pollu­tion comme le colo­nia­lisme ou la mondia­li­sa­tion, mais plus par amour de l’ab­surde que pour adres­ser une véri­table critique des travers de notre monde. 

La folie Cohen

Jonathan Cohen dans Terrible Jungle
Jona­than Cohen, gendarme à côté de la plaque

Si le film fonc­tionne, c’est surtout grâce à sa bande d’ac­teurs en super-forme. Vincent Dedienne utilise toutes ses ressources physiques pour partir en vrille mais se retrouve presque évincé par un Jona­than Cohen qui campe un gendarme à côté de la plaque, au milieu d’une bande de boy-scouts en shorts moulants, et dont la folie est prête à explo­ser à chaque plan. Mais La vraie aven­tu­rière, c’est elle, Cathe­rine Deneuve. La star française conti­nue de prendre tous les risques en accep­tant de tour­ner avec de jeunes réali­sa­teurs et acteurs, loin de son univers ciné­ma­to­gra­phique d’ori­gine, et en leur lais­sant toute la place. Chapeau bas.

Terrible Jungle, de Hugo Bena­mo­zig, David Cavi­glioli (France, 1h31). Avec Cathe­rine Deneuve, Vincent Dedienne, Alice Belaï­di… 

24 ans, toujours prolo…

Passé par la réalisation TV depuis 2015 et son Crazy Amy,, Judd Apatow a pris un recul qui lui fait un bien fou sur son cinéma, dépassant désormais les personnages d'inadaptés régressifs auxquels se limitaient un peu trop ses premiers films. Co-scénariste dans son propre rôle, Pe...

Dardenne éden

Ils ont révolutionné le cinéma à eux tous seuls : la caméra à l'épaule collée à la nuque de ses personnages, utilisée jusque dans le Elephant de Gus Van Sant, doit par exemple beaucoup à Rosetta (1999), Palme d'or qui sonnait comme une déflagration dans le cinéma contemporain. Il...

Le Top 5 du cinéma sur grand écran

C'est la reprise ! Les salles de cinéma réouvrent, et vous pouvez même y aller à plusieurs, côte-à-côte, en amoureux, en famille ou entre amis. Pour cette première semaine pas comme les autres, avec plus de reprises que de nouveautés, voici notre sélection des meilleurs films à v...

Les Lyon­nais à l’as­saut des Molières !

Cérémonie. Bon, on ne va pas accorder trop de crédit artistique à une cérémonie pilotée par un entrepreneur de théâtre privé ami du Président de la République (Jean-Marc Dumontet), mais si les Molières peuvent donner un peu (plus) de visibilité à des gens qu'on aime, allons-y, re...