Sortir à Lyon
Partager cet article :

Tout simple­ment noir : un film pour du beur…

Un acteur loser décide d’or­ga­ni­ser la première grande marche de contes­ta­tion noire en France, pour faire parler de lui autant que de sa cause… On aurait bien aimé aimer cette comé­die poli­tique truf­fée d’au­to­dé­ri­sion, d’un esprit décom­plexé et pour­tant jamais poli­tique­ment correct, allant même jusqu’à abor­der l’an­ti­sé­mi­tisme qui ne dit pas son nom de certains mouve­ments commu­nau­taires. C’est la prin­ci­pale qualité du film. Malheu­reu­se­ment, plus pares­seux que déjanté, il se repose rapi­de­ment sur un procédé répé­ti­tif et lour­dingue : le faux docu avec caméos perma­nents de stars entrant dans le champ en faisant mine d’être surpris. Tout le monde y passe (Clau­dia Tagbo, Eric et Ramzi, Fabrice Eboué, Fary, Thuram, Matthieu Kasso­vitz pour parler de La Haine…), servant de prétexte à une absence totale de mise en scène, de gags comme de person­nages, rendant l’en­semble assez inter­mi­nable, malgré quelques scènes inci­dem­ment réus­sies. Dommage. L.H.

Tout simple­ment noir de Jean-Pascal Zadi et John Wax (2020, fr, 1h30) avec Jean-Pascal Zadi, Fary, Caro­line Angla­de… Dispo­nible sur Canal + et en Vod.

KV1 : Kaame­lott raconté par Astier

Votre film Kaamelott ne ressemble à rien de connu dans le cinéma français : un croisement original entre comédie populaire, film d’auteur et saga avec une grande ambition esthétique, pour l’image comme pour la musique… Alexandre Astier : “Au fond des choses, je ne vois pas ce ...

Titane, Palme d’or, le soufre et la souf­france

Commençons aussi dru que ce film choc en a sous le capot dès la scène d’ouverture : Titane est souvent très con, d’un cynisme et d'une complaisance pour la souffrance souvent insupportables, surtout dans sa première partie. C’est l’anti-Crash de David Cronenberg, à l'érotisme dou...

Jodie Foster défend Tahar Rahim dans Guan­ta­namo

Voilà un objet cinématographique taillé pour répondre aux canons du film judiciaire: une histoire vraie (celle d'un Mauritanien injustement détenu au camp de Guantánamo pendant 14 ans), une grosse machine à dénoncer (l’administration Bush et un système judiciaire qui bat de l’ail...

Bene­detta, nanar sympa­thique de chair et de sang

Verhoeven avait toujours voulu faire un film sur Jésus. Il aura fait un film sur une soeur habitée par Jésus. Chasse aux démons, amour charnel, jouissance et expiation, stigmates et délires christiques... ce film sur l’histoire vraie d’une sainte lesbienne du XVIIe siècle se tran...