Sortir à Lyon
Partager cet article :

Tout simple­ment noir : un film pour du beur…

Un acteur loser décide d’or­ga­ni­ser la première grande marche de contes­ta­tion noire en France, pour faire parler de lui autant que de sa cause… On aurait bien aimé aimer cette comé­die poli­tique truf­fée d’au­to­dé­ri­sion, d’un esprit décom­plexé et pour­tant jamais poli­tique­ment correct, allant même jusqu’à abor­der l’an­ti­sé­mi­tisme qui ne dit pas son nom de certains mouve­ments commu­nau­taires. C’est la prin­ci­pale qualité du film. Malheu­reu­se­ment, plus pares­seux que déjanté, il se repose rapi­de­ment sur un procédé répé­ti­tif et lour­dingue : le faux docu avec caméos perma­nents de stars entrant dans le champ en faisant mine d’être surpris. Tout le monde y passe (Clau­dia Tagbo, Eric et Ramzi, Fabrice Eboué, Fary, Thuram, Matthieu Kasso­vitz pour parler de La Haine…), servant de prétexte à une absence totale de mise en scène, de gags comme de person­nages, rendant l’en­semble assez inter­mi­nable, malgré quelques scènes inci­dem­ment réus­sies. Dommage. L.H.

Tout simple­ment noir de Jean-Pascal Zadi et John Wax (2020, fr, 1h30) avec Jean-Pascal Zadi, Fary, Caro­line Angla­de… Dispo­nible sur Canal + et en Vod.

Dracula, un Coppola saignant sur Netflix

C'est un des grands films de Coppola, sous-estimée à sa sortie en 1992. Une grande fresque médiévale, baroque et sanguinolente fut moyennement goûtée à sa sortie, sous prétexte d’épouser la précarité d'effets spéciaux rudimentaires en trois couleurs, comme au temps de la Hammer.....

Le grand projet disco­gra­phique de l’ONL

à peine arrivé depuis septembre à l’Auditorium, que le nouveau directeur musical Nikolaj Szeps-Znaider a déjà lancé un projet artistique d’une ampleur digne des grandes heures d’Emmanuel Krivine. Malgré l’absence de public (pas merci Roselyne), il a d'abord travaillé en orfèvre l...

Brigitte Giraud, la ques­tion humaine

Lecture. Elle a toujours eu les mots pour exprimer au plus près le deuil ou les drames familiaux. Brigitte Giraud (auteure de Jour de Courage en septembre dernier chez Flammarion, disponible en version numérique), vient de publier un beau texte sur Libération qui pourrait faire l...

Daho au para­dis

C’est l’événement musical de la rentrée : après un concert d’anthologie aux Nuits de Fourvière l'an passé, Daho passera le week-end du 23 novembre à Lyon, et non pas à Rome, pour une exclu française : la recréation de son mythique album Eden, un de ses plus beaux, mal aimé à sa s...