Sortir à Lyon
Partager cet article :

Le nouveau Juras­sic World, le Monde d’après retrouve Juras­sic Park

Jurassic World, Le Monde d'après
Chris Pratt en plein course poursuite dans Jurassic World, le monde d'après.

Dans les règles de base du prin­cipe de précau­tion : on fait pas de barbe­cue dans une station-service, on ne met pas les doigts dans une prise élec­trique et on ne roule pas à 180 kilo­mètres heures en zone 30. En revanche, il semble que personne n’avait dit expli­ci­te­ment qu’on ne joue avec l’ADN pour faire revivre des dino­saures avec des dents de la taille d’un collé­gien. Cette fois c’est fait, les dino­saures se sont dissé­mi­nés dans la nature, quitte à rentrer en concur­rence avec les humains. Mais il y a plus urgent. Des nuées de criquets géants gros comme des poulets dévastent les récoltes. Les soupçons mènent à un centre de protec­tion des dino­saures, sur une île, bien sûr (mais sans volcan actif comme dans le précé­dent, comme quoi on finit par apprendre).

Ils sont partout…

Des scien­ti­fiques menés par un génie louche de type Steve Jobs semblent avoir commis une bourde, oups, même si la saute­relle grillée peut éven­tuel­le­ment se recy­cler dans l’in­dus­trie alimen­taire. Pour clore cette saga, ceux qui ne se sont pas fait dévo­rer dans Juras­sic Park (Jeff Gold­blum, Sam Neill, Laura Dern) rejoignent les survi­vants de Juras­sic world, Chris Pratt évidem­ment, mais aussi Blue la vélo­ci­rap­tor. Cette dernière, sorte de sainte vierge a écailles, a fait un bébé toute seule…

DeWanda Wise en Han Solo noire et lesbienne pour épau­ler Chris Pratt.

Ce film d’ac­tion qui va permettre de complé­ter ta collec­tion de dino­saures ne se gêne pas pour piocher dans James Bond, King Kong, Alien, Star Wars (Han Solo version noire et lesbienne), Indiana Jones, le western et l’au­to­ré­fé­rence perma­nente. Et ça marche.

Juras­sic World, le Monde d’après de Colin Trevor­row (EU, 2h26) avec Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Laura Derne, Jeff Gold­blum, Sam Neil, DeWanda Wise, Omar Sy… Sortie le 8 juin. Lire aussi un autre avis.

Même Omar Sy vient faire un caméo.

Alibi.com 2, le nouveau nanar réjouis­sant de Philippe Lacheau

C'est bête, c'est régressif. C'est surtout très drôle. C'est pour ça qu'on aime Philippe Lacheau et la bande à Fifi, même quand il n'est pas tout à fait à son meilleur... Alibi.com 2 est bien la comédie des vacances. Même quand Philippe Lacheau n’est pas à son meilleur, il res...

Un maxi­mum de nomi­na­tions aux Césars pour Louis Garrel

Tournés dans la région et co-produits par Auvergne Rhône-Alpes cinéma, La Nuit du 12 de Dominik Moll et L'Innocent de Louis Garrel se taille la part du lion pour les nominations aux prochains César. Tant mieux, on les adore ! Ce sont deux films tournés dans la région et deux f...

Moins de séances au cinéma : fini le matin ?

Elles coûtent moins cher... mais elles sont en voie de disparition ! Les séances du matin ont peu à peu déserté les salles de cinéma depuis l'après Covid. Pathé avait le premier lancé le mouvement dans tous ses cinémas lyonnais, commençant ses séances désormais en début d'après-m...