Sortir à Lyon

Sur orbite

Fantas­tique. Après Jules Verne et 20 000 lieues sous les mers, les géniaux Valé­rie Lesort et Chris­tian Hecq reviennent pour une nouvelle folie théâ­trale : La Mouche, adapté de la même nouvelle signée George Lange­laan que le film de David Cronen­berg dans les années. Soit un scien­ti­fique ayant décou­vert dans les années 50 la tech­nique de la télé­por­ta­tion au point de se trans­for­mer en mouche géante ! Par quel nouveau tour de magie Valé­rie Lesort et Chris­tian Hecq vont-ils arri­ver à adap­ter un sujet aussi impro­bable au théâtre ? C’est ce que vous décou­vri­rez en allant voir le spec­tacle le plus inat­tendu de la saison, usant des effets spéciaux arti­sa­naux, d’une scéno­gra­phie vintage et surtout porté par deux comé­diens qui ne nous ont jamais déçus. Alors… L.H.

La Mouche de George Lange­laan. Par et avec Valé­rie Lesort et Chris­tian Hecq. Du mercredi 5 au dimanche 9 février à 20h (dim 16h) aux Céles­tins, grande salle. De 9 à 40 €. thea­tre­des­ce­les­tins.com

Ondine, le plus beau film de la rentrée

Tous ses films parlent d'amour, mais en parlent comme aucun autre. Dans Transit, Christian Petzold mettait en scène sans prévenir un court récit de 1940 dans le monde d'aujourd'hui, comme si tous les enjeux de la Seconde Guerre mondiale (réfugiés, persécution, Résistance) venaien...

L’art de la récup’ subver­sive

De la styliste britannique Vivienne Westwood, on retient surtout la période punk, quand elle habillait les Sex Pistols et imprimait des T-shirts à message qui faisaient scandale. Ce qu’on sait moins, c’est que cette autodidacte s’est forgé une connaissance encyclopédique de l’his...

Ambro­nay, pas cher et parti­ci­pa­tif

C'est le dernier des festivals d'été habituellement et le premier qui aura bien lieu cette année. Le festival d'Ambronay a tout mis en oeuvre pour accueillir le public dans les meilleurs conditions possibles, sanitaires bien sûr, mais aussi au niveau du confort visuel. Vous pourr...

De l’art (contem­po­rain) qui fait du bien

Ils sont doublement inspirés au Mac de Lyon : d'abord, ils ont eu le nez (façon de parler) de fermer pour travaux juste avant la crise du Covid-19..., et ce jusqu'en septembre 2020 ! Ensuite, ils partagent avec plaisir sur leur site et leur fil twitter : Une « œuvre qui fait d...