Sortir à Lyon
Partager cet article :

Coupez ! Le film de zombies en plus de Michel Haza­na­vi­cius

Au départ, il y avait « Ne coupez pas », une très réjouis­sante comé­die de zombies, fauchée et Japo­naise, tour­née avec trois bouts de scotch et de la pein­ture rouge. Michel Haza­na­vi­cius a repris le scéna­rio tel quel, déjà fendard (à coups de hache), mais plutôt que d’en faire un simple remake, il a ajouté une surcouche de paro­die, piquée de dialogues à la OSS 117, évidem­ment absents de la version origi­nale. De quoi s’agit-il ? Un metteur en scène médiocre (Romain Duris) est chargé de tour­ner un film de zombies en direct live pour la TV, mais de vrais zombies se mêlent au tour­nage. Ce n’est que le premier effet d’un film tota­le­ment gigogne. En réalité, il n’ y a que de vrais acteurs. On commence par le film de zombies, on enchaîne sur un flash-back rela­tant comment le projet est né à la césa­rienne, puis on finit par le making off qui montre les coulisses hila­rantes de la catas­trophe.

Un drôle de tour­nage en effets…

Krav maga et JC Van Damme

La femme du réali­sa­teur adepte de krav maga remplace une actrice au pied levé alors qu’elle est connue pour péter les plombs (elle est armée d’une vraie hache) :« un jour, elle avait un petit rôle dans un film de Van Damme, elle lui a pété le poignet ». Un des comé­diens tente d’ar­rê­ter l’al­cool, la produc­trice japo­naise offre deux bouteilles de saké à l’équipe. Le rôle phare tente de meubler lors d’une des nombreuses sorties de route du tour­nage, ses convic­tions mélen­cho­nistes prennent le dessus : il explique à un zombie qu’il est victime du capi­ta­lisme. Bref, à base de film réussi sur un film raté, Haza­na­vi­cius fait encore plus réussi. (c’est clair ?).

Coupez ! de Michel Haza­na­vi­cius (Fr, 1h51) avec Romain Duris, Béré­nice Béjo, Grégory Gade­bois, Finne­gan Oldfield, Simone Haza­na­vi­cius, Agnès Hurs­tel, Lyès Salem… Sorti depuis le 18 mai. Lire aussi la critique de Luc Hernan­dez.

On a lu le nouveau livre drôle et émou­vant de Frémaux sur Taver­nier

Thierry Frémaux revient sur son long compagnonnage avec Bertrand Tavernier à l'Institut Lumière, dans un biographie intime qui paraît chez Grasset : Si nous avions su que nous l’aimions tant, nous l’aurions aimé davantage. Emouvant. Que l’on doit se sentir petit lorsqu’on voya...

Maria Rêve, le nouveau joli petit film avec Karin Viard

 « Nous sommes tous des poèmes » est affiché sur la devanture de l’École des Beaux-arts où Maria vient d’être affectée comme femme de ménage. Plutôt réservée et discrète, elle va alors découvrir un monde rempli de liberté et de créativité aux côtés d’Hubert, le charmant gardien a...

Sans filtre, le nouveau Ruben Ostlund, le grand film de la rentrée

[mis à jour] Deuxième Palme d'Or pour le Suédois Ruben Östlund après The Square, Sans filtre est une satire jubilatoire avec une séquence d'anthologie sur un yacht d'oligarques russes ! Le film le plus ambitieux et le plus impressionnant de cette rentrée? Courez-y ! Il y a ...