Après Sage-Homme, Les Petites victoires ou même Alibi.com 2 encore à l’affiche, les comédies en tous genres font leurs sorties pour les vacances de Pâques : plombier Nintendo en famille, retrouvailles romantiques, relations père-fille ou comédie d’aventures, vous avez l’embarras du choix !

1. Super Mario Bros défonce tout

C’est le carton plein des vacances, déjà bientôt aux 2 millions d’entrées en à peine une semaine ! Produit par le très qualitatif studio Illumination déjà à la manoeuvre de la saga des Minions et de Moi, Moche et méchant, ce retour de Super Mario Bros assure l’essentiel pour toute la famille : couleurs, musique iconique, course de kart et une princesse Peach devenue héroïne badass, Super Mario peut plaire à tout le monde, des fans hardcore aux néophytes. Le film parfait pour un moment détente pendant les vacances.

Super Mario Bros d’Aaron Horvath et Michael Jelenic (E.-U., 1h32). Sorti le 5 avril.

2. Le vrai retour de Dany Boon avec Charlotte Gainsbourg en cadeau

A la fois comédie de potes et comédie romantique, Dany Boon revient à son meilleur en retrouvant Kad Mérad et son rôle préféré : celui d’un naïf inadapté qui prend la vie à revers alors qu’il débarque à Paris aujourd’hui alors qu’il est resté GO au Mexique pendant 50 ans. Son vrai-faux demi-frère va lui faire retrouver son amour d’enfance (après 42 ans d’attente !)… C’est un peu téléphoné, mais Dany Boon n’a rien perdu de son sens du gag et de l’observation sociale. Surtout, il offre à Charlotte Gainsbourg un rôle radieux de mangeuse d’hommes plurielle pour le plaisir, radieuse et libre. Rien que pour elle et eux, cette Vie pour de vrai vaut vraiment le déplacement.

La Vie pour de vrai de et avec Dany Boon (Fr, 1h50) avec Kad Mérad, Char­lotte Gains­bourgSortie le 19 avril.

3. Philippe Katerine fait La Plus belle pour aller danser

Après Normale, joli petit film original avec Benoît Poelvoorde, les relations père-fille sont aussi au coeur du premier film de Victoria Bedos (la soeur de Nicolas, en mieux), La Plus Belle pour aller danser. La scénariste de La Famille Bélier y réussit un nouveau portrait de famille intersexuel et intergénérationnel, dans cette histoire d’une jeune fille introvertie qui choisit de se déguiser en garçon pour mieux séduire un garçon… gays, le temps d’une Boom revisité en 2023 ou toutes les sexualités sont grises, avec Pierre Richard en Denise Grey et Philippe Katerine on ne peut plus émouvant en veuf dépassé par les événements de la puberté, prenant plus soin des petits vieux de sa maison de famille que se sa fille. La comédie fleur-bleue à l’eau de rose qu’on adore aimer.

La Plus Belle pour aller danser de Victo­ria Bedos (Fr, 1h32) avec Brune Moulin, Philippe Kate­rine, Loup Pinard, Pierre RichardSortie le 19 avril.

4. Grand Paris, la comédie d’auteur banlieusarde inattendue

Calmons-nous, et ne nous prenons pour France Inter ou Télérama qui semble avoir redécouvert le périph’ avec ce Grand Paris, premier film quasi auto-produit de et avec Martin Jauvat. Délaissant ses claquettes-chaussettes au début du film pour chausser ses baskets à la recherche d’un vrai-faux diadème de Toutankhamon, cette comédie improbable est un pur prétexte à nous faire découvrir des paysages en travaux qu’une SNCF et RATP qui ne fonctionnent pas mieux que dans le film de Dany Boon, trajet en perdition de deux potes pleins de bagou prêts à adopter pour avoir des enfants tant ils ont peur des meufs, humour banlieusard inversé tourné chez le réalisateur, jusqu’à un finale en forme de fuite fantastique intergalactique. C’est le moment de sortir les pop-corns, grâce à William Lebghill, vous découvrirez le burger MBappé ! La curiosité des vacances.

5. Les Trois Mousquetaires, le grand retour de la comédie d’aventures

Grâce à l’adaptation futée du chef-d’oeuvre de Dumas par Alexandre de La Patellière et Mathieu Delaporte (bientôt à l’oeuvre pour Le Comte de Monte Cristo avec Pierre Niney), Les Trois Mousquetaires D’Artagnan retrouvent tout l’esprit de ce drôle de genre qu’est la comédie d’aventures : action, cape et d’épée, intrigue historique et sentimentale, et panache des dialogues et des situations pendant deux heures qu’n ne voit pas passer… Si la réalisation se contente de faire le job, François Civil ne manque pas de panache en nouveau Bébel intrépide aussi à l’aise pour ferrailler et provoquer tout Paris que pour séduire la belle Lyna Khoudri. Du cinéma grand public à la française comme on aimerait en voir plus souvent, truffé de seconds rôles haut de gammes, à commencer par le Roi ambigu composé par un Louis Garrel magistral. On l’a déjà vu deux fois et c’est toujours aussi bien !

Les Trois Mousque­taires, D’Ar­ta­gnan de Martin Bour­bou­lon (Fr, 2h02). Sorti le 5 avril.